Antonio Souaré

 

Depuis cette humiliante défaite du Sily national qui a conduit à l’élimination de l’équipe  au compte de  la 32ème édition de la coupe d’Afrique des Nations CAN-Egypte 2019.

 

L’espoir de tout un peuple et une équipe partie avec de grandes ambitions pour cette énième participation surtout après voir pu arracher sa qualification sans perdre aucun match.

 

 

Une élimination qui a toujours du mal à passer surtout chez les dirigeants du foot guinéen qui qualifient le pays comme une nation de football et qui rejettent la responsabilité au coach.

 

«Il a été l’entraineur le mieux payé, le mieux soutenu, le mieux logé, dans tous les sens aucun entraineur guinéen de l’indépendance à aujourd’hui n’a eu le meilleur appartement que Paul. Même l’appartement qu’il a, il ne va pas louer ce genre en Europe car c’est un appart qui coûte 6.000 euro par mois soit un peu plus de 60 millions de GNF sans oublier les médicaments qu’il a fait payer au gouvernement à hauteur de 32.000 euro a ainsi rappeler Mamadou Antonio Souaré Président de la FEGUIFOOT, avant de s’étendre plus loin avec des menaces : « Maintenant que ça n’a pas marché chacun a dit ce qu’il a à dire et on lui a donné le temps de prendre ses responsabilités. S’il ne le fait pas, nous, nous prendrons notre responsabilité mais le football guinéen marchera » a-t-il rassuré.

 

Autant dire que c’est un président plus que remonté qui s’est exprimé au lendemain de cette défaite. Et on aurait dû comprendre que l’avenir de Paul Put est désormais incertain sur le Banc de touche du Syli.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris