Connu du monde entier pour son titre planétaire "Yèkè Yèkè", Mory Kanté, a rendu l’âme le 22 mai passé. Depuis cette date, les hommages ne cessent d’honorer sa mémoire.

 

 

Lors d’un direct dans ce même but, le célèbre artiste guinéen Ibro Diabaté, n’a pas manqué de tarir d’éloge son ainé le "Griot Électrique". Dans la même foulée, le concepteur du titre « Allah Nana », a laissé place à une vive indignation.

 

« Il n’y a ni culture, ni droit, il n’y a rien, nous n’avons pas de salle de spectacle, absolument rien. L’école des Arts dont on n’a baptisé Mory Kanté, est ce que Mory kanté a été payé ici. Mory kanté s’est lui-même immortalisé, il y a déjà Mory-kantéya. Donner son nom à l’institut des Arts, n’a aucune importance pour nous. Ce n’est rien ça. » Dit-il à l'entame.

 

« Quand vous avez voulu faire votre politique, vous êtes allé au palais du peuple malgré cette épidémie pour élire vos députés. Pourquoi de cette même manière, vous n’avez pas rendu hommage à Mory Kanté là-bas. Mory kanté vaut mieux que vous tous, commencés par Alpha Condé, et vous son entourage. Son histoire vaut mieux que toutes celles de vos descendances. »

 

« Vous aller faire son enterrement dans un cimetière de quartier, cela ne se fait pas, c’est une injure. Une injure nationale, je suis toujours fâché. C’est à mon retour de son inhumation que j’ai regretté. Donc donné aux artistes leurs droits. Certaines vérités, il faut les dires. » Affirme Ibro Diabaté

 

 

Youssef Haïdara

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris