Le Domingo de la musique africaine, Salif Keita séjourne actuellement dans la capitale guinéenne. En cette période de fêtes de fin d’année, il livrera respectivement deux concerts inédits à Conakry et un autre à l’intérieur de pays.

 

Arrivée ce weekend à Conakry, le chanteur malien, était face à la presse, ce lundi 30 décembre 2019, à l’occasion d’une série de trois concert qu’il compte livrer en Guinée : le premier à guichet fermé, aura lieu ce 31 décembre à l’hôtel Noom, à l’occasion du réveillon ; le second à Kamsar, le 03 janvier 2020 et le troisième au Canal Olympia dans la commune de Kaloum, le 04 janvier avec la chanteuse ivoirien, Josey et la guinéenne Aïcha Kamaldine Conté.

 

 

Pour répondre à une question d’un journaliste, posée sur son choix de livrer son dernier concert en Guinée, l’auteur du tube à succès, ‘’Mandjou’’ répond :

 

« Je suis chez moi aujourd’hui à Conakry, pour vous préparer la fête de l’année, un réveillon historique.  Je suis content d’être aujourd’hui en Guinée pour fêter à la fois mes 70 ans d’âge et mes 50 ans de carrière. Lors du concert du 31, je jouerais non seulement mes nouveaux morceaux, mais je rappellerais aussi les nostalgiques qui ont fait de Salif une légende, avec mon ancien répertoire » A rassuré le chanteur.

 

Poursuivant, l’auteur de l’album ’Un autre blanc’’, avec cinq album à son actif révèle que sa première sortie internationale, c’était en Guinée 1974. A cette époque il a été « décoré officiel en langue nationale de la Guinée » par Feu Président Ahmed Sekou Touré. Dont son tube ‘’Mandjou’’ en hommage à la famille de l’ancien président fut l’un de ses gros succès de sa carrière.

 

« La première fois que je sors de mon pays en tant qu’artiste, c’était pour venir à Conakry. Et là encore, à 70 ans je me retrouve ici devant mes enfants et mes petits-enfants.  Alors je suis content d’être là, pour donner le dernier concert de mon dernier album, qui pourrait être aussi le dernier de ma carrière » révèle-t-il avant de souligner « Parce que je ne suis pas sûr de pouvoir revenir en Guinée »

 

Dans ce cas, le Domingo de la musique manding, vous donne rendez-vous ce mardi 31 décembre 2019 à l’hôtel Noom de Kaloum pour son premier spectacle.

 

 

Remarque ! Ce site utilise des cookies et autres technologies similaires.

Si vous ne changez pas les paramètres de votre navigateur, vous êtes d'accord. En savoir plus

J'ai compris